froid, soldes et clochards

Froid. Ce sera le mot du jour. On verra si on le repete demain.
Tous les matins je me demande comment les trans fonctionnent. Il fait -10 et ils roulent! Bon le rer A a l’air de se trainer et se repose a chaque gare, mais 10 ou -10, la temperature n’est statistiquement pas un facteur aggravant. Contrairement a hier je vais pouvoir admirer la blancheur du paysage. Ce qu’il en reste. C’est sympa. Ca change du gris. Je comande de la neige bleu pour demain. Nos technologiciens vont bien trouver quelque chose pour colorer la neige.
C’est marrant beaucoup de personnes ne se decouvrent pas une fois assises dans le train, malgre la chaleur. Elles restent dans leur couette vestimentaire, la tete au chaud dans le bonnet, l’echarpe ras le nez, a peine enleve-t-ils leurs gants.
D’autres enlevent tout et les posent en un gros tas instable sur leur genoux ou a leur bras.
Comme on a tous ressorti les bonnets et gants et echarpes voir anoraks du placard, tout en essayant de maintenir la tenue de travail pour avoir l’air normal au boulot, les tenues se montrent pour le moins heteroclites. Ma voisine a un bonnet breton blanc rayures horizontales bleu marin, un gros manteau de cuir retourne vert sombre, une grande echarpe rouge verte sombre et vert pale, rehausse d’un petit foulard bleu et d’une grosse paire de chaussures marrons.

Ya pas a dire. Plus tu pars tot, moins il y a de monde. Plus c’est agreable. Correctif. Moins c’est penible. Je ne sais pas si je tiendrais cette chronique assez longtemps pour voir un transport en commun agreable mais il est sur que ce n’est pas demain la veille. Encore que pendant une periode j’ai pris le rer C tot le matin. J’avais un carre pour moi seul et j’ai leve la tete de mon livre un matin en me disant a moi meme que je me sentais bien et je n’etais pas presse que le train arrive a destination.

Il est 08h30 et dans le train personne n’est debout. Moment rare. Trop rare. Un effet solde?

Blanche et noire. Assises sur leur strapontins. Enfoncees dans leur grand col et echarpe. Statues jumelles.

Les clochards augmentent. Je recommence. La visibilite des cochards augmente. Refugies dans le metro ils sortent du virtuel statistique pour se realiser bien concret sous les yeux etonnes des parisiens.

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :