moutons, espoir, croyance et nkotb

07:44
8 minutes. 8 petites minutes. Ce n’est rien. C’est si court. Tres tres court. Au regard de la journee. Au regard de ma vie. Ridicule. Alors d’où vient cette exasperation? Pourquoi ce sentiment de trop trop. 8 minutes. 8 minutes jusqu’à ce que le prochain train arrive. Le quai etait vide. Je crois que ca vient de la. Il etait vide. Plein de promesse d’espace. Et je sais qu’il sera plein. Qu’il est deja plein le temps d’ecrire ces lignes. Tuer une promesse c’est tuer le sourire qui avait commence la journee.
Et je regarde le quai. Je regarde les gens. Je regarde les gens qui attendent. Passifs. Le train a encore pris 2 minutes. Pas d’explications. Les gens regardent l’ecran. Sans espoir. Savoir c’est savoir que c’est la merde. Sans espoir que ca change. En bien. Le train entre en gare. Preparation a la guerre. Moi mouton je veux aussi monter dans la betaillere a travailleurs. Je veux ma part de place. Je veux que les autres moutons me laissent monter. Moi mouton je ne monterai pas dans ce train. Un etre humain sommeille en moi. Moi mouton je crois etre intelligent. Je crois en la promesse du prochain train. 3 minutes. J’ai raison. J’ai raison mais je ne souris pas. Moins d’espace qu’il y a 12 minutes. Plus d’espace qu’il y a 3 minutes. Moi mouton je me crois intelligent. Croyance. Croire c’est deja douter.

08:05
Paul et jean sont tous les deux assis face a face la tete penchee en avant. Paul dort penche sur sa nuit trop courte. Jean travaille penche sur son tableau de chiffres.

Sylvie est rouge. Debout dans le carre central, elle porte un sac en bandouliere et une veste marron cotelee. Elle est rouge. Elle a chaud. Trop chaud. Elle entrouve sa veste. Elle aere son corps. Elle evacue la chaleur. L’angoisse du voyageur malade dans ma tete. Sylvie s’il te plait enleve tes vetements, ouvre la fenetre, crie que tu as besoin d’air, mais ne soit pas malade. Please. Please. Please. Pas malade.

Jean a range ses chiffres et releve sa tete. Il tapote sur sa malette de ses dix doigts. Pas d’ecouteurs dans les oreilles mais un air dans la tete. Il attend que l’escargot qui le transporte parviennent avec a coup et acceleration a la prochaine gare. Il a la tete du mec toujours triste. La bouche a les coins qui tire vers le bas. La cravate parfaite. Les cheveux en arriere par habitude. Droopy.

08:17
Toujours dans le train.
Saint-lazare d’hier a montre que le mouton peut etre un peu tendu. Quand il n’a plus de laine sur le dos a force d’etre tondu, il se crispe de froid. Ne pas tondre le mouton en hiver.

08:22
Decalage.
Un jeune grand beau muscle en tee-shirt noir. Pearcing au sourcil droit. Le fil blanc de l’ipod file de ses oreilles a la poche de jean. Son sac de sport et sa veste a terre. Il est chez lui. Il occupe l’espace. Il ne bouge pas. Il n’exubere pas. Il est. La. Avenir.
Un vieux assis pas moche. Chapeau et gros manteau couvrent un corps vecu. Pas de fil. Pas de piercing. Une histoire. Une fatigue. Une malette sur les genoux. Ne pas deborder.

08:35
Dans le couloir entre 2 trains, helene grimaud me sourit comme tous les matins. Vivement qu’elle parte. Je commence a hair cette beaute parfaite et son sourire parfait. Son sourire interpelle mon sourire. Matin difficile

Sarah sur le quai sourit.

08:46
Je souris. Les New kids on the Block reviennent en concert. Le ridicule ne tue pas.

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “moutons, espoir, croyance et nkotb”

  1. denis Says:

    Certe le ridicule ne tue pas et ils ont eu raison d’en faire abstraction,car le show à Paris était énorme!
    et le nouvel album est vraiment bon.
    CQFD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :