morne rame de nos ames

07:24
Assise devant moi, daniele attend le temps qui passe. Ses yeux peinturlures sont de tristes visionnaires. Ils participent a cette mine defaite. Comme la bouche le nez et tous les traits, ils sont tires vers le bas. Tout en daniele respire le las, la fatigue profonde. Seul son sac de sport geonaute laisse penser un peu de vitalite quelquepart. Un sourire ma chere. Un sourire pour vous meme. Qu’avez-vous fait? Qu’avez-vous subi? Pour ce refus matinal total de la journee. Ces jeunes morts aux 2 alpes? Ces jeunes morts hier a Stuttgart? Jeune ca a l’air dangereux. Vous avez un frere a Continental? Un cousin licencie mais pas vraiment a Total?

Je leve les yeux. Ca respire la vitalite dans ce wagon. Ca respire la joie de vivre. Ces visages uses, plein d’une fatigue profonde, forment un paysage angoissant. Mornes plaines de vos ames.
Heureusement que des publicites nous rappellent que meme les femmes peuvent chausser jusqu’à 45 ou que l’on peut massacrer gratuitement un anglais.

Gare de lyon. Jeanne et laurence monte en pleine discussion, mais se silencent rapidement dans la devotion d’un gratuit.

07:42
Moment suspendu sur la ligne 4 a chatelet. Le train ne part pas. Calme plat. Sonnerie. Depart.

Huguette a le collant dentelle au dessus de ses bottes blanches tres montantes et sous sa mini jupe en jean noir. Sous sa criniere rousse engelee, deux grands yeux cercles de noirs sont eclaires par une constellation de paillettes.

07:51
Sous le panneau des minutes qui s’egrennent comme l’escargot, le quai se remplit a la vitesse de l’eclair.

Comble de l’elegance, noemie a coordonne la couleur du fil de ses ecouteurs avec celle de ses deux couettes tirees derriere sa tete.
Elle manipule du bout des doigts son mini mp3. Il va vraiment falloir que l’on pense a reduire la taille des doigts. Ce n’est plus tenable. Cette appendice qui nous a eleve au dessus des autres animaux devient une gene terrible, une excroissance prenumerique.

08:05
Sabine s’est endormie dans son grand manteau malgre le bavardage incessant de claude et isabelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :