Jean ne peut detacher ses yeux de cette fraiche vision

08:16
Chaleur douce. Chaleur estivale.
Sous des jupes legeres, des cannes albatres croisent a quai et leur virginite solaire eclaire le paysage sombre de cette gare endormie.

Jeanne, sourire de chair au dessus du pantalon, un peu de calecon noir visible, ecoute sa copine Carole, debout au centre accrochee a un poteau qui a vu passer tant de mains qu’il poisse de chaleur suave. Autant Jeanne est claire, rousse nature, autant Carole, chataigne balayee blond, a l’air de revenir de la plage.

08:31
Jean assis leve les yeux suite a un mouvement de voyageurs. Il decouvre Noemie, blonde chatain, petit haut marron qui peine a toucher le jean bleu clair, laissant voir un lisere rouge de culotte et la naissance des hanches. Jean, cadre au cheveux mi-long un peu sec et cravate bleu foncee a motifs, ne peut plus detacher les yeux de cette fraiche vision. Il en a pour la journee.

08:48
Deux touristes beaux et bronzes montent au milieu de la foule compacte. Ils ont chacun un gobelet carton, recouvert d’un couvercle de plastique et d’un trou pour la paille. Danger. Danger dans les mouvements permanents de la rame. Accrochez-vous.

Le gros monsieur, boule a pattes courtes, se leve pour descendre a la prochaine station. Il va bien. Je suis rassure. Il est reste assis avec sa grosse valise alors que nous etions tous comprimes debout. Je pensais qu’il etait sourd et paraplegique.

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :