Posts Tagged ‘handicapé’

Jean ne peut detacher ses yeux de cette fraiche vision

2 juin 2009

08:16
Chaleur douce. Chaleur estivale.
Sous des jupes legeres, des cannes albatres croisent a quai et leur virginite solaire eclaire le paysage sombre de cette gare endormie.

Jeanne, sourire de chair au dessus du pantalon, un peu de calecon noir visible, ecoute sa copine Carole, debout au centre accrochee a un poteau qui a vu passer tant de mains qu’il poisse de chaleur suave. Autant Jeanne est claire, rousse nature, autant Carole, chataigne balayee blond, a l’air de revenir de la plage.

08:31
Jean assis leve les yeux suite a un mouvement de voyageurs. Il decouvre Noemie, blonde chatain, petit haut marron qui peine a toucher le jean bleu clair, laissant voir un lisere rouge de culotte et la naissance des hanches. Jean, cadre au cheveux mi-long un peu sec et cravate bleu foncee a motifs, ne peut plus detacher les yeux de cette fraiche vision. Il en a pour la journee.

08:48
Deux touristes beaux et bronzes montent au milieu de la foule compacte. Ils ont chacun un gobelet carton, recouvert d’un couvercle de plastique et d’un trou pour la paille. Danger. Danger dans les mouvements permanents de la rame. Accrochez-vous.

Le gros monsieur, boule a pattes courtes, se leve pour descendre a la prochaine station. Il va bien. Je suis rassure. Il est reste assis avec sa grosse valise alors que nous etions tous comprimes debout. Je pensais qu’il etait sourd et paraplegique.

Le RER B c’est pire, meme sans handicapes

12 février 2009

Bonjour, bonjour, retour a la normale. Je suis de retour sur le quai, comme tous les matins, la batterie chargee a bloc, les doigts crepitants sur le clavier.
Ben c’est utile. Je suis coince bien sardine et c’est un peu difficile. La gare suivante approche avec encore plus de moutons a caser.
Je suis de retour faufile dans une allee. De ma hauteur toute relative je vois Jacques et son livre de 2kg sur la strategie, jeune dans une tenue de vieux, enthousiaste en lisant l’introduction pourtant ecrite en tout petits caracteres. Je vois Dominique qui remplit avec pensivite son cahier d’exercice en se maudissant de ne pas l’avoir fait plus tot parce que la vraiment je n’y comprends rien de rien et je ne sais pas quelle excuse je vais inventer. Je vois aussi Jeanne qui finit rapidement son sudoku 81 cases mais qui butent sur les dernieres. Et je vois en face d’elle Pauline toute calme dans son grand manteau noir qui ecoute consciencieusement sa musique sur son lecteur mp3.
Je vois les sieges-murs de Nation defiler son mon nez endormi, alors que Jeanne sans me prevenir commence une nouvelle grille niveau 6. A-t-elle fini la precedente?
Je vois sur le quai les voyageurs oublies le visage serres d’etre encore la alors que des personnes a un moment derriere elles sont a ce moment dans le train. Dans leur yeux fatigues je vois la lassitude et la resignation source de patience et de … colere.
Ils ont vite disparu. Je les ai abandonne sans crainte. Sur qu’ils retrouveraient leur chemin et sans rancune reviendraient demain tenter a nouveau leur chance.
Je suis sur le quai de la B. Moi prisonnier de la A ce matin je change, je m’emancipe, j’essaie. Et c’est rate. Je suis sur le quai devant… Plutot derriere une foule compacte qui est devant un train plein dans lequel ils ne pourront monter. Le train repart lentement. Pas de message d’explication. Mais un message pour l’interdiction de fumer. Meme de rage?

08:57
Toujours a chatelet. Je dois aller a laplace et le premier train qui semble possible n’y va pas. Que faire? Que decider? Toujours decider alors que je voudrais juste m’asseoir devant un petit cafe.

09:00
Petit conseil a la Reine de l’Attentis Temporis Parisien. Ne pas diffuser de messages abscons sur l’3nterdiction de fumer alors que je laisse passer un cinquieme train sans jamais avoir entendu un seul message d’explication. Ca enerve!
Le train arrive. Je me fais anguille et me laisse porter par le flot. Je flotte je vole. Et de statut de paria sur un quai je deviens assis privilegie. Bon c’est plus agreable mais ca ne fait pas bouger le train.

09:06
Le train est toujours a quai. Le haut parleur s’active d’une voix feminine. ‘Veuillez patienter. Le train repartira lorsque les agents auront installe la plate-forme pour faire monter une personne handicapee en fauteuil‘. C’est la premiere fois que j’entends ce message. Les gens se regardent. Personne ne s’enerve. Pas une remarque desobligeante. Un souffle d’humanite. Revelation flagrante que rien n’ai fait pour eux par la Reine des Ames Tres Proches.

09:16
Le train est plus agreable apres denfert.